29.01.2018

En quoi la protection des données est-elle fondamentale pour les associations ?

header.jpg

Le 28 janvier avait lieu la Journée internationale de la Protection des Données. Une journée qui a une résonnance particulière cette année, dans le contexte imminent du GDPR.


Les données sont considérées avec beaucoup d’intérêt par les entreprises. Mais les organisations à but non lucratif recueillent elles aussi un grand nombre de données personnelles auprès de leurs donateurs, clients, patients, ainsi qu’auprès de leur personnel et des bénévoles.
Tous comptent sur votre organisation pour traiter leurs informations sensibles avec prudence.

En parallèle, la menace cybernétique n'a jamais été aussi importante qu'aujourd'hui : les pirates informatiques et les attaques massives font constamment l'actualité depuis ces deux dernières années.


Les fuites de données peuvent nuire aux bénéficiaires vulnérables, perturber gravement les activités de votre asbl et détruire sa réputation. La prise des mesures nécessaires en matière de protection des données est non seulement bientôt une obligation légale imposée par le GDPR, mais elle offre également à votre asbl la possibilité de montrer à ses bénéficiaires que vous conservez leurs données personnelles avec précaution.
 

Une étude menée par SOCIALware en 2017, avec la collaboration de plus de 800 asbl, révèle qu'il reste encore du chemin à parcourir dans un certain nombre de domaines. Parmi nos observations, notons qu’à ce jour :

             Seules 16% des asbl interrogées ont formellement soumis au personnel et aux bénévoles une politique écrite sur l'utilisation de la technologie, y compris la protection contre les virus et la protection des données des bénéficiaires.

             52% s'assurent systématiquement que tous les ordinateurs sont équipés des dernières mises à jour des logiciels, y compris les mises à jour de sécurité et l'antivirus.

             Alors que 71% sauvegardent systématiquement les données les plus importantes, seulement 13% procèdent à des tests périodiques de récupération des données.

 

 

 

Chez SOCIALware, nous considérons le GDPR comme une opportunité de revoir et d'optimiser tous les processus qui contiennent des données personnelles, ainsi que l'occasion d’instaurer une sécurité informatique stricte.

C'est pourquoi nous tenons à soutenir activement les asbl dans ces actions en organisant des ateliers pratiques Start2GDPR. Sous la supervision de Christophe Boeraeve, avocat chez Law Right, nous aidons les associations à mettre le pied à l’étrier pour répondre aux exigences du GDPR. 

 

 

 

 

 

 

Au total, près de 150 associations ont déjà adhéré à notre programme Start2GDPR. Plus de 9 participants sur 10 ont apprécié la formule et ont déclaré que l'atelier répondait parfaitement à leurs attentes.


« Très bonne formation! Félicitations! »

« Les nombreux exemples concrets apportés par le formateur étaient très éclairants. »

« C'était impeccable, en termes de durée (2 demi-journées), mais aussi de contenu, adapté au groupe cible. »

 

Vous pouvez vous inscrire à l'atelier Start2GDPR de votre choix via notre catalogue.